L’effet papillon de l’industrie du jeu en ligne aux Etats Unis

Chaque jour, des millions de personnes dans le monde décident qu’au lieu de courir au centre commercial pour acheter une nouvelle chemise ou un autre plat à l’épicerie, elles peuvent rester à la maison (ou au bureau) et acheter ces articles sans jamais prendre la voiture, le bus ou le train. Le commerce, sous presque toutes ses formes, est de plus en plus pris en charge par Internet, car nous devenons collectivement une espèce qui dépend de notre connexion au Web.

Aujourd’hui, vous pouvez faire et acheter à peu près tout en ligne. Si vous n’aimez pas faire la queue ou n’avez pas le temps, il y a un site web où vous pouvez « embaucher » quelqu’un pour faire la queue pour vous à la banque. Au moins maintenant vous savez faire quoi faire la prochaine fois.

Bien que les partisans pour l’inévitable marche du progrès et de la technologie nous diront que nous devons nous adapter pour survivre, la réalité est que des millions de personnes dans le monde sont laissées pour compte parce qu’elles sont incapables de rester au fait des technologies en constante évolution qui définissent des éléments toujours plus importants de notre vie économique.

Dans le cas de l’industrie du jeu, de plus en plus de gens (en particulier ceux qui touchent les fameux « Millennials ») évitent ces voyages épiques à Las Vegas ou à Atlantic City quelques fois dans leur vie en faveur du jeu en ligne, mais de façon plus régulière. Le marché mondial du jeu en ligne a dépassé les 40 milliards de dollars en 2018 selon une étude sur casino en ligne français qui réunis les meilleurs casinos francophones, et plus de 40% de ces joueurs en ligne étaient des jeunes âgés de 21 à 34 ans.

Bien que de nombreux entrepreneurs débutants en ligne pourraient trouver ce passage au jeu en ligne comme une opportunité économique attrayante, il y a toujours de nombreux effets qui viennent avec le déplacement d’une partie substantielle de notre économie vers un espace virtuel. Comme nous le rappelle le poète Wendell Berry, dans notre marche constante vers l’avenir, nous prenons rarement le temps de peser sincèrement les effets du progrès par rapport à ce qui a fonctionné dans le passé.

La perte de revenus provenant des jeux de hasard dans les réserves indiennes

Aux États-Unis, l’une des principales sources de revenus de dizaines de communautés autochtones provient des casinos gérés de manière autonome et indépendante par les autorités des réserves. Dans de nombreux cas, le profit généré par ces casinos est un facteur important pour les personnes qui ont longtemps été parmi les plus pauvres et les plus marginalisées du pays. En outre, les recettes de ces casinos sont souvent réinvesties dans d’autres formes de création d’emplois. Plus des trois quarts des profits des casinos gérés par la nation Cherokee ont récemment été réinvestis dans un fonds de croissance de l’emploi qui a aidé d’autres membres de la tribu Cherokee à trouver des emplois intéressants et stables.

Plus d’informations à ce sujet: https://journals.openedition.org/nuevomundo/46193

Une étude révèle qu’au cours des premières années de la plupart des jeux en ligne non réglementés, plus de 0,30 $ de chaque dollar provenait des casinos commerciaux, y compris les casinos gérés par des Indiens, de l’industrie du jeu en ligne. Cependant, malgré la perte potentielle de revenus importants qui pourrait être causée par la propagation et la croissance du jeu en ligne, plusieurs tribus indigènes aux États-Unis qui gèrent des casinos cherchent à se développer dans l’industrie du jeu en ligne avec par exemple le partenariat annoncé entre la tribu Séminoles et le site de jeu en ligne français tropeziapalace.co. S’il est mis en œuvre avec succès, cela aiderait les tribus à améliorer leurs revenus grâce à la commercialisation auprès d’un public provenant du monde entier ainsi que de la clientèle régulière de leur région.

Une source potentielle de recettes fiscales de l’État

En mars de cette année, les casinos en ligne de l’État du New Jersey ont envoyé plus de 3 millions de dollars à l’État sous forme de recettes fiscales. Alors qu’une étude révèle que les recettes fiscales des États provenant des casinos ordinaires stagnent en grande partie depuis 2008, la croissance des jeux de hasard en ligne réglementés pourrait aider les États à augmenter leurs recettes fiscales nécessaires pour faire face aux déficits budgétaires publics. L’avantage le plus évident est que les États (et les petits gouvernements du monde entier qui réglementent les jeux de hasard en ligne) auront la capacité de taxer une industrie qui est utilisée par des gens du monde entier.

Au Royaume-Uni, le projet de loi de 2014 sur les jeux de hasard exigeait que tous les casinos en ligne réglementés paient une taxe à la consommation de 15%. De plus, afin de mieux réglementer l’industrie, cette loi exigeait que chaque site de jeu en ligne demande une licence à la commission des jeux. Malheureusement, un grand pourcentage des 45 milliards de dollars par an de l’industrie du jeu en ligne est monopolisé par des sociétés offshore ou des sites web étrangers. Bien que cela soit illégal, ces sites web ignorent généralement l’illégalité de leurs activités en pensant qu’ils sont trop éloignés pour faire l’objet de poursuites sérieuses.

Si l’industrie du jeu en ligne doit avoir un effet public positif, elle doit être réglementée à la fois par le gouvernement national et les gouvernements des États pour s’assurer que les recettes fiscales sont réinvesties dans le pays au lieu de disparaître dans des comptes offshore. C’est ce dont on parlais il y a quelques mois pour cas de l’Etat de New York sur cet article, Au Royaume-Uni, un site Web d’examen de casino offre une liste des 10 meilleurs casinos en ligne du Royaume-Uni qui sont autorisés et réglementés par le gouvernement.

Moins de risques encourus

Enfin, la transition lente mais apparemment régulière des casinos terrestres aux jeux de hasard en ligne pourrait également avoir un effet sur la façon dont les gens jouent. Pour les gens qui aiment les jeux de table comme le blackjack et la roulette, la plupart des casinos terrestres demanderont un pari minimum de 10€ pour pouvoir jouer là où sur le site officiel du Cheri Casino on trouve des minimums beaucoup plus bas, vous permettant souvent de jouer au Blackjack avec des joueurs du monde entier pour aussi peu que 0,10$€de mise minimum.

Bien que le passage des casinos ordinaires aux jeux de hasard en ligne entraînera certainement des effets indésirables pour de nombreuses personnes concernées, il est également possible qu’il ait des résultats positifs. Ajouté à l’importance de l’industrie autour de l’esport, des jeux en ligne, ainsi que des paris en ligne qui sont de plus en plus légalisés à travers le monde, l’avenir s’annonce radieux pour l’industrie des jeux en ligne.

Continuez votre lecture avec cet article de Plarium: https://plarium.com/fr/blog/ia-avenir-des-jeux-en-ligne/